ImprimerTaille du texteTaille du texteTaille du texte

Actualités


< Retour

14 juillet 2014

Le gouvernement annonce l'attribution de 1 M $ pour soutenir un projet innovateur d’Enerkem à son usine de Westbury

Le député de Mégantic, M. Ghislain Bolduc, annonce aujourd’hui au nom du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable du Plan Nord, M. Pierre Arcand, l’attribution d’une aide financière de 1 M$ à Enerkem inc. pour un projet de démonstration de production d’électricité renouvelable à partir de biomasse résiduelle. Le projet, qui s’inscrit dans le programme Technoclimat, sera mené à l’usine d’Enerkem à Westbury.

« Je suis particulièrement fier qu’un tel projet d’innovation technologique prenne forme à Westbury. Enerkem est une entreprise dont la mission est de fabriquer des biocarburants et des produits chimiques verts, à partir de déchets plutôt que de pétrole. La chimie verte aide les communautés à se développer de façon durable et contribue aux objectifs de diminution des gaz à effet de serre que s’est fixés notre gouvernement. L’utilisation de cette technologie pour la production d’électricité renouvelable décentralisée pourrait représenter un grand potentiel de déploiement », a souligné M. Bolduc.

La subvention annoncée permettra à Enerkem de faire la démonstration, à son usine de Westbury, de la viabilité à l’échelle industrielle d’une production d’électricité à partir de biomasse résiduelle pour des centrales électriques décentralisées en régions éloignées. L’électricité renouvelable serait ainsi produite entre autres à partir de matières résiduelles provenant des collectivités et de biomasse forestière résiduelle.

« Nous sommes fiers que le gouvernement du Québec se joigne comme partenaire à ce projet innovateur de démonstration de production d'électricité renouvelable à partir de biomasse résiduelle et autres matières résiduelles », a indiqué Vincent Chornet, président et chef de la direction d'Enerkem. « Ce projet démontre la volonté d'Enerkem de continuer d'innover en développant de nouveaux produits à partir de sa plateforme technologique innovatrice. »

Enerkem pourrait investir, quant à elle, jusqu’à 6 M$ environ dans ce projet de démonstration. L’entreprise souhaite valider l’efficacité d’un système de production d’électricité renouvelable et, en même temps, évaluer le potentiel de mise en œuvre de cette technologie dans des régions éloignées, notamment dans le Nord-du-Québec. Ce sont des unités fonctionnant au diesel qui, 95 % du temps, seront remplacées par un tel système. Outre une diminution importante des coûts d’électricité, l’installation de ce système permettrait une réduction importante des émissions de GES.

« Nous devons travailler assidûment à une utilisation plus efficace de l’énergie disponible pour protéger l’avenir énergétique du Québec. Soyez assurés que notre gouvernement continuera d’affirmer son leadership dans la mise en place de mesures d’efficacité énergétique et de développement des énergies émergentes visant à réduire les émissions de GES au Québec », a ajouté M. Pierre Paradis, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la région de l’Estrie.

Ressources naturelles Canada finance également une partie de ce projet par l’intermédiaire de son programme Initiative écoÉNERGIE sur l’innovation.

Technoclimat

Technoclimat est un programme qui encourage le développement de nouvelles technologies ou de procédés innovateurs en matière d’efficacité énergétique, d’électrification des transports et d’énergies émergentes et qui permettent la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Un budget total de près de 55 M$ est prévu pour soutenir les mesures du programme dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques et permettre la création de 1 500 emplois.

« Notre gouvernement priorise la relance de l’économie et de l’emploi, notamment par l’intensification des efforts en efficacité énergétique. En soutenant un tel projet, nous nous attaquons concrètement aux défis posés par la dépendance à l’égard du pétrole et l’élimination des déchets, notamment dans les régions où la fragilité des écosystèmes nécessite une saine gestion des matières résiduelles », a déclaré M. Arcand.

< Retour


Partager cette page

Ecomobile.gouv.qc.ca

Consultez l'offre complète en efficacité énergétique au Québec

Posez vos questions