ImprimerTaille du texteTaille du texteTaille du texte

Actualités


< Retour

7 novembre 2014

Le gouvernement du Québec inaugure le premier autobus scolaire électrique

Le ministre des Transports, M. Robert Poëti, au nom du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable du Plan Nord, M. Pierre Arcand, et le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel, ont inauguré aujourd’hui le premier autobus scolaire entièrement électrique, le « E-Lion ».

Pour l’occasion, ils étaient accompagnés de Mme Francine Charbonneau, ministre de la Famille, ministre responsable des Aînés, ministre responsable de la Lutte contre l’intimidation et ministre responsable de la région de Laval et députée des Mille-Îles, et du député de Chomedey, M. Guy Ouellette.

« Ce projet d’autobus scolaire électrique, une première en Amérique du Nord, témoigne de l’avancée du Québec en matière d’électrification des transports. Notre gouvernement a pour vision de faire du Québec un champion mondial de la mobilité électrique. Ce projet qui combine innovation et développement durable sera assurément une source de fierté », a mentionné le ministre Poëti. 

Le projet d’Autobus Lion inc., dont le financement gouvernemental vient du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles et du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, consiste à développer et à exploiter, en conditions réelles de fonctionnement, un autobus scolaire entièrement électrique. Débuté en novembre 2013, le projet a passé les étapes de conception, de fabrication et d’assemblage, d’essais sur piste et de tests de certification. Depuis septembre 2014, le prototype est à l’étape des essais routiers. Il sera conduit en conditions réelles par Chartrand inc., sur le territoire de la Commission scolaire de Laval dans les mois à venir.

« Le projet d’autobus scolaire électrique est un autre exemple de projet porteur que finance le Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, par l’entremise du Fonds vert, pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre et diminuer notre consommation de pétrole. Un seul autobus entièrement électrique permet une réduction des émissions de gaz à effet de serre de l’ordre de 23 t annuellement lorsqu’il remplace un autobus traditionnel. C’est un projet d’autant plus inspirant qu’il pourra contribuer à améliorer la qualité de l’air, notamment dans les aires de stationnement des écoles. Dans le cadre de son action en matière de lutte contre les changements climatiques, le gouvernement investit dans des mesures structurantes tout en sachant pouvoir compter sur le dynamisme de l’ensemble des citoyens, des entreprises et des organisations pour soutenir le virage entrepris vers une économie québécoise prospère et plus sobre en carbone, au bénéfice de nos enfants », a déclaré le ministre Heurtel.

L’autobus scolaire électrifié est construit sur le châssis d’un véhicule actuellement commercialisé par Autobus Lion inc., soit un autobus de type C de 72 places. Celui-ci se distingue notamment par sa carrosserie faite de matériaux composites qui en augmentent la durée de vie et en réduisent le poids, ainsi que par un habitacle de 15 cm plus large, ce qui se traduit par des sièges plus spacieux et une allée centrale plus large.

« Un projet comme celui du “E-Lion” engendrera des retombées économiques dans certaines régions du Québec, comme celles de Laval et des Laurentides, où a pris forme ce projet d’innovation énergétique. De plus, il permet de maintenir et de créer des emplois, en plus de renforcer le secteur manufacturier de notre région et du Québec, associé à l’électrification des transports », a précisé la ministre Francine Charbonneau.

Avec l’aide de trois partenaires québécois, soit TM4, B3CG Interconnect et le Centre national du transport avancé (CNTA), Autobus Lion inc. a développé une motorisation lui permettant d’atteindre une autonomie de plus de 100 km. Une recharge à mi-journée portera cette autonomie à plus de 200 km quotidiennement. Quant à la consommation énergétique, l’autobus consommera 8 250 L de diesel de moins qu’un autobus traditionnel. Enfin, Autobus Lion inc. estime qu’à court terme le potentiel de marché devrait augmenter progressivement pour atteindre plusieurs centaines de véhicules électriques par année.

« Grâce aux efforts et au savoir-faire déployés par Autobus Lion inc. et ses trois partenaires, et grâce aussi à l’appui financier du gouvernement du Québec, ce nouvel autobus scolaire électrique pourrait bientôt permettre aux enfants du Québec de se rendre à l’école à bord d’un autobus scolaire entièrement électrique et entièrement québécois », a déclaré le député de Chomedey, Guy Ouellette.

« Le gouvernement du Québec est heureux de soutenir Autobus Lion inc. et ses partenaires. Nous appuyons ainsi le développement de produits novateurs en nous associant avec des leaders québécois. Ce projet présente un potentiel très intéressant et nous sommes convaincus que la commercialisation de cet autobus scolaire électrique sera un atout pour le Québec. Il s’inscrit dans notre volonté de faire du Québec un chef de file en matière d’électrification des transports en Amérique du Nord et dans le monde », a mentionné le ministre Arcand.

< Retour


Partager cette page

Ecomobile.gouv.qc.ca

Consultez l'offre complète en efficacité énergétique au Québec

Posez vos questions