ImprimerTaille du texteTaille du texteTaille du texte

Actualités


< Retour

5 mai 2017

Aide financière au développement durable pour le CISSS de la Montérégie-Ouest

Pierre Moreau confirme une aide financière de 3,3 M$

Le Gouvernement du Québec a versé 3 337 244 $ au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Ouest pour divers projets d’économie d’énergie. Ces projets se traduisent par des réductions considérables d’émissions de gaz à effet de serre (GES) et de consommation d’eau potable, dans les établissements suivants : l’hôpital Anna-Laberge, le centre d’hébergement de Châteauguay, le centre d’hébergement de Saint-Rémi et le centre d’hébergement de La Prairie.

C’est ce qu’a annoncé le ministre responsable de l’Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes, président du Conseil du trésor et député de Châteauguay, M. Pierre Moreau, lors du dévoilement du plan de développement durable du CISSS de la Montérégie-Ouest. L’aide financière provient du ministère de la Santé et des Services sociaux, à hauteur de 2 195 323 $, et du programme ÉcoPerformance, financé par le Fonds vert, à hauteur de 1 141 921 $.

Hôpital Anna-Laberge                                                                                      

L’aide allouée au projet de l’hôpital Anna-Laberge a financé quatre mesures principales. En résumé, le projet a permis d’optimiser les systèmes de contrôle de la ventilation, de remplacer le contrôleur du brûleur d’une des chaudières par un contrôleur qui permet la micromodulation, d’ajouter des thermopompes alimentant le réseau de préchauffage qui permettront la récupération d’énergie et d’ajouter un système de chauffage solaire et de thermopompage. Ce dernier récupère l’énergie provenant de différentes sources et la réutilise pour combler les besoins de chauffage et de production d’eau chaude domestique. De plus, d’autres mesures permettent une réduction importante de la consommation d’eau potable, soit environ 8 500 000 litres par année, l’équivalent de neuf piscines olympiques.

Centre d’hébergement de Châteauguay

Une somme a été accordée pour le projet du centre d’hébergement de Châteauguay. L’optimisation du contrôle des hottes de cuisine, la récupération d’énergie pour préchauffer l’air du système de ventilation et l’amélioration de l’efficacité de la production d’eau chaude domestique grâce au remplacement de la chaudière atmosphérique par une chaudière à condensation figurent au nombre des mesures qui ont été mises en œuvre.

Centre d’hébergement de La Prairie et centre d’hébergement de Saint-Rémi

Les sommes versées pour les projets du centre d’hébergement de la Prairie et du centre d’hébergement de Saint-Rémi ont été utilisées pour améliorer l’efficacité de la production d’eau chaude domestique et pour installer des variateurs de vitesse sur les moteurs du ventilateur d’évacuation et du système de compensation d’air des hottes de cuisine, afin de contrôler les débits d’air évacué selon les activités des cuisines, diminuant ainsi le volume d’air neuf à chauffer.

Citations :

« Je salue l’initiative des dirigeants du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest, qui modernisent leurs installations, au bénéfice des patients, des citoyens de la région et des contribuables québécois. Notre gouvernement soutient les institutions qui prennent le virage vert. C’est bon pour la qualité de l’air, c’est bon pour notre qualité de vie et c’est bon pour l’économie. »

Pierre Moreau, président du Conseil du trésor, ministre responsable de l’Administration gouvernementale et député de Châteauguay

« L’aide financière pour les projets des trois centres d’hébergement et de l’hôpital Anna-Laberge est un exemple concret qui favorise une économie plus verte et plus faible en carbone. Nous nous engageons à soutenir les initiatives novatrices comme celle du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest, qui permettra la réduction des émissions de gaz à effet de serre de 1 761,1 t éq. CO2/an, ce qui équivaut à retirer 518 véhicules légers des routes annuellement. »

Pierre Arcand, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles

« Cette initiative s’inscrit en parfaite cohérence avec l’ensemble de nos efforts pour moderniser les infrastructures du réseau de la santé et des services sociaux. Du côté du ministère de la Santé et des Services sociaux, c’est par un financement de 2 195 323 $ que nous contribuons à cette démarche d’optimisation de la consommation énergétique. Celle-ci permettra une utilisation plus judicieuse de nos ressources, au bénéfice de l’ensemble de la population québécoise. »

Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux

« Soulignons que les travaux proposés dans le cadre de ce projet permettront de moderniser et de mettre aux plus récentes normes certains systèmes de ventilation et de chauffage de ces installations, contribuant ainsi à la sécurité et à la santé des usagers et du personnel. À cela s’ajoute une réduction des impacts négatifs sur l’environnement, qui contribuera à une meilleure qualité de l’air pour les générations futures, ici en Montérégie comme dans l’ensemble du Québec. »

Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie et ministre responsable de la région de la Montérégie

« Grâce au Fonds vert, dont les revenus sont principalement issus du marché du carbone, le gouvernement soutient les organisations dans leur transition vers un monde plus sobre en carbone. En plus de contribuer à la modernisation et au développement durable de notre économie, cette mesure concrète, qui s'inscrit dans notre Plan d'action 2013-2020 sur les changements climatiques, nous permet de lutter, ensemble, contre les changements climatiques afin d'assurer une qualité de vie à nos enfants. Faisons-le pour eux! »

David Heurtel, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

« Comme organisation offrant des soins et des services de santé, nous sommes soucieux de l’impact environnemental de nos installations et avons la conviction que nous avons la responsabilité d’améliorer notre empreinte écologique. De plus, nous sommes fiers d’affirmer que nous sommes en voie de dépasser les prévisions initiales de réduction de consommation d’énergie. Je souhaite par ailleurs remercier l’ensemble de nos précieux partenaires, autant gouvernementaux que d’affaires, qui ont contribué à la réalisation de ce vaste projet d’efficacité énergétique. »

Yves Masse, président-directeur général du CISSS de la Montérégie-Ouest

Faits saillants :

  • Financé par le Fonds vert et par la quote-part des distributeurs d’énergie, le programme ÉcoPerformance a pour but de réduire les émissions de gaz à effet de serre et la consommation énergétique des organisations par le financement de projets ou de mesures liés à la consommation et à la production d’énergie, de même qu’à l’amélioration des procédés.
  • La Politique énergétique 2030 présente une vision rassembleuse et des cibles ambitieuses proposées par le gouvernement pour opérer une transformation majeure du portrait de l’énergie au Québec.

Liens connexes :

< Retour


Partager cette page

Ecomobile.gouv.qc.ca

Consultez l'offre complète en efficacité énergétique au Québec

Posez vos questions