ImprimerTaille du texteTaille du texteTaille du texte

Actualités


< Retour

19 juillet 2018

ÉcoPerformance - Aide financière de plus de 1,2 M$ pour le raccordement au réseau électrique du Relais routier du km 381

Le Gouvernement du Québec, par l’entremise de Transition énergétique Québec, alloue une aide financière de 1 264 692 $ à la Société de développement de la Baie-James (SDBJ) pour le raccordement au réseau électrique du Relais routier du km 381, le long de la route de la Baie-James. Cette contribution, provenant du Fonds vert, s’inscrit dans le cadre du Programme ÉcoPerformance, volet Implantation, un programme du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques.

Évalué à près de 3,5 M$, le projet d’investissement de la SDBJ consiste à convertir les génératrices au diesel du seul relais routier se trouvant sur cette route de plus de 600 km par l’ajout d’une ligne électrique ayant son point de raccordement au km 41 au réseau de distribution d’Hydro-Québec. De plus, de façon volontaire, la SDBJ remplacera les chaudières au mazout par des chaudières électriques.

Par cette initiative, le Relais routier réduira sa consommation de diesel de près de 363 565 litres annuellement. Il en résultera une réduction annuelle d’émissions de gaz à effet de serre de 1 011 tonnes. De plus, la conversion volontaire des chaudières pour le chauffage au mazout à l’électricité permettra de réduire la consommation de 169 322 litres, ce qui correspond à 460 tonnes d’émissions de GES.

Citations :

"Cette annonce est un exemple concret de l’engagement de notre gouvernement à soutenir des projets qui permettent de réaliser la transition énergétique, de passer à un mode de vie durable et à une économie plus sobre en carbone. Ce sont des initiatives comme celles entreprises par la Société de développement de la Baie-James qui nous permettent d’atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés dans la Politique énergétique 2030."

– M. Pierre Moreau, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable du Plan Nord et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

"Le programme ÉcoPerformance donne la possibilité aux entreprises et institutions qui le souhaitent, tel que la Société de développement de la Baie-James, de faire la transition vers des sources d’énergie propres et renouvelables. Grâce au Fonds vert le bilan énergétique du Québec continu de s’améliorer, en plus de nous permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre au bénéfice de la population et des générations futures."

– Mme Isabelle Melançon, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

"Avec les nombreux visiteurs qui s’y arrêtent chaque année, le Relais routier du km 381 est un lieu stratégique pour les gens qui visitent la région. Il pourra dorénavant bénéficier d’un atout de développement supplémentaire en s’assurant de l’utilisation d’une énergie plus propre et écoefficiente. Je félicite la Société de développement de la Baie-James pour son projet d’investissement en efficacité énergétique."

– M. Jean Boucher, adjoint parlementaire du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et député d’Ungava

Faits saillants :

  • Dans la foulée de la Politique énergétique 2030, le Gouvernement du Québec a lancé, le 11 juin dernier, le tout premier Plan directeur en transition, innovation et efficacité énergétiques 2018-2023. Avec ses 225 mesures et ses cibles ambitieuses, ce plan sur cinq ans prévoit que l’efficacité énergétique de la société québécoise sera améliorée d’environ 1,2 % annuellement et la consommation de produits pétroliers aura diminué de 12,2 % en 2023 par rapport à 2013.
  • ÉcoPerformance vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre et la consommation énergétique des entreprises par le financement de projets ou de mesures liés à la consommation et à la production d’énergie, de même qu’à l’amélioration des procédés. Il est financé par le Fonds vert, dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, ainsi que par la quote-part perçue des distributeurs d’énergie.
  • Le Fonds vert, dont les revenus sont principalement issus du marché du carbone, finance notamment la mise en œuvre des mesures du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, lequel se décline en plus de 150 actions. Ces dernières visent à réduire les émissions de gaz à effet de serre ainsi qu’à améliorer la capacité d’adaptation de la société québécoise aux impacts des changements climatiques.  Jusqu’à présent, le marché du carbone a généré des revenus de plus de 2,44 milliards de dollars pour le Québec, dont la totalité sert à soutenir les entreprises, les municipalités, les institutions et les citoyens québécois dans leur transition vers un monde plus sobre en carbone.

Liens connexes :

< Retour


Partager cette page

 

Bouton Plan directeur 2018-2023

Ecomobile.gouv.qc.ca

Posez vos questions