PrintText sizeText sizeText size
Définition du programme Technoclimat

Définitions

Pour les fins de ce programme, on entend par :

Démonstration
En ce qui concerne une innovation technologique, la mise à l’échelle à une envergure suffisante (dimensions, volumes, débits, etc.) pour valider la performance de cette innovation en situation réelle d’utilisation.

Diffusion
En ce qui concerne une innovation technologique, de manière générale, toute activité qui permet de mieux faire connaître les innovations technologiques en efficacité énergétique, en production d’énergie émergente et en réduction de gaz à effet de serre.

Efficacité énergétique
Domaine de la gestion de l’énergie qui vise l’obtention d’un meilleur rendement énergétique par le choix des sources d’énergie, par le recours aux innovations technologiques les plus appropriées, par le choix des équipements et des procédés les plus performants, par des mesures de sensibilisation, notamment auprès du consommateur ou de l’utilisateur, de manière à influencer son comportement et à lui permettre de faire des choix éclairés, par la formation et l’accompagnement des personnes travaillant dans l’industrie de l’efficacité énergétique et enfin, par le développement et par l’application de normes1.

Énergie émergente
Source d’énergie renouvelable peu ou pas utilisée sur le marché québécois. Par exemple : l’énergie solaire, éolienne, hydrolienne, marémotrice, la géothermie, l’hydrogène, la bioénergie, etc.

GES
Le gaz à effet de serre est un constituant gazeux de l’atmosphère naturel ou anthropogène, qui absorbe et émet le rayonnement d’une longueur d’onde spécifique du spectre du rayonnement infrarouge émis par la surface de la Terre, l’atmosphère et les nuages. Les GES comprennent le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4), l’oxyde nitreux (N2O), les hydrofluorocarbones (HFC), les hydrocarbures perfluorés (PFC) et l’hexafluorure de soufre (SF6).

Innovation technologique
Un produit ou un procédé nouveau, ou un produit ou un procédé sensiblement amélioré et dont la valeur économique, sociale, environnementale ou financière a été augmentée. Un produit ou un procédé technologiquement nouveau est un produit ou un service dont les caractéristiques ou les utilisations prévues présentent des différences significatives par rapport à ceux produits antérieurement. Un produit ou un procédé technologiquement amélioré est un produit ou un service dont les performances ont sensiblement été augmentées ou améliorées. De telles innovations peuvent faire intervenir des technologies radicalement nouvelles, reposer sur l’association de technologies existantes dans de nouvelles applications ou découler de la mise à profit de nouvelles connaissances2. Aux fins du programme, le produit ou le procédé visé ne doit pas se retrouver sur le marché québécois ou, si tel est le cas, s’y retrouver de façon très marginale.

Mesurage
Processus de surveillance ou d’analyse utilisé pour quantifier la consommation énergétique d’une technologie, d’un procédé ou d’un bâtiment et pour en évaluer son efficacité énergétique. L’objectif du mesurage est d’établir des cibles de consommation spécifiques et d’identifier des projets de réduction de la consommation énergétique. Il permet de valider l’atteinte des résultats escomptés à la suite de l’implantation d’un projet, et ce, dans les conditions prescrites, et d’apporter, le cas échéant, les correctifs appropriés en cours d’opération. Le mesurage se fait par l’intermédiaire de sondes et, généralement, d’un système d’acquisition de données électroniques. De plus, l’objectif du mesurage en innovation technologique vise à valider si les résultats escomptés sont atteints, dans les conditions prescrites en cours d’exploitation, et d’apporter les correctifs appropriés, le cas échéant.

Précommercialisation
Processus qui consiste à démontrer la rentabilité commerciale, sur un marché limité, d’une technologie ou d’un concept reproductible afin de valider le potentiel de mise en marché.

Recherche et développement (R-D)
Toute activité de recherche scientifique et technique, peu importe qu’il s'agisse de recherche appliquée ou de développement. Les travaux de R-D visent :

  • le progrès des connaissances;
  • l’exploitation des connaissances appliquées à une nouvelle réalisation;
  • l’expérimentation en laboratoire.

1 Vocabulaire de l’efficacité énergétique 1997, Les Publications du Québec.
2 Extraits du Manuel d’Oslo - Principes directeurs proposés pour le recueil et l’interprétation des données sur l’innovation technologique de l’OCDE, 2e édition.

Top of page

Share this page

Ecomobile.gouv.qc.ca

Consultez l'offre complète en efficacité énergétique au Québec

Posez vos questions