ImprimerTaille du texteTaille du texteTaille du texte

Plan directeur 2018-2023

Cibles pour 2023

  • Améliorer de 1 % par année l’efficacité énergétique moyenne de la société québécoise

  • Abaisser d’au moins 5 % la consommation totale de produits pétroliers par rapport au niveau de 2013

Pour y arriver…

  • Un effort collectif de la part de tous les acteurs
  • Plus de 6 milliards $ d'investissements
  • 225 mesures sur cinq ans
  • 15 feuilles de route pour atteindre les objectifs à l'horizon 2030 

Résultats anticipés

  • Amélioration de 1,2 % par année de l’efficacité énergétique moyenne de la société québécoise

  • Abaissement de 12 % de la consommation totale de produits pétroliers par rapport au niveau de 2013

Les orientations générales

  • Reconnaître l’efficacité énergétique comme source prioritaire d’énergie
  • Réduire la dépendance du Québec aux produits pétroliers
  • Appuyer fortement l’innovation dans le secteur de l’énergie
  • Développer le plein potentiel des énergies renouvelables
  • Renforcer la gouvernance et responsabiliser l’État
  • Appuyer le développement économique

Les secteurs d'intervention

Les principales mesures
  • Créer des formes urbaines propices au développement du transport collectif et aux déplacements actifs
  • Internaliser les coûts de développement pour une utilisation optimale du territoire
La feuille de route
Les principales mesures
  • Proposer des options de remplacement au voiturage en solo
  • Inciter les entreprises et les institutions à offrir des solutions de mobilité durable à leurs employés
  • Miser sur les outils économiques pour mieux gérer la demande
  • Accélérer l’utilisation d’énergie à plus faible empreinte carbone et utiliser les véhicules plus efficacement
La feuille de route
Les principales mesures
  • Optimiser les chaînes logistiques et la livraison des services
  • Accélérer l’utilisation d’énergie à plus faible empreinte carbone et utiliser les véhicules plus efficacement
La feuille de route
Les principales mesures
  • Favoriser la compétitivité des entreprises québécoises
  • Appuyer les entreprises dans la gestion de l’énergie et l’analyse des données
  • Maximiser les gains des entreprises en matière d’efficacité énergétique et leur utilisation des énergies renouvelables ou de celles qui émettent moins de GES
La feuille de route
Les principales mesures
  • Normaliser et réglementer l’efficacité énergétique
  • Réviser et optimiser l’offre de service du secteur
  • Remplacer les combustibles fossiles par des énergies renouvelables
  • Soutenir l’innovation en matière d’efficacité énergétique, de production et de consommation d’énergies renouvelables
  • Structurer la transition énergétique à long terme
La feuille de route
Les principales mesures
  • Améliorer les pratiques en matière de gestion de l’énergie
  • Déployer une offre de programmes qui répond aux besoins des clientèles
  • Normaliser et réglementer l’efficacité énergétique
  • Encourager le bâtiment durable
La feuille de route
Les principales mesures
  • Intensifier la recherche et le développement
  • Intégrer l’énergie renouvelable aux centrales thermiques de production d’électricité en réseau autonome
  • Intensifier les activités en efficacité énergétique
La feuille de route
Les principales mesures
  • Doter le Québec d’un plan de développement
  • Poursuivre, adapter et améliorer les mesures de soutien pour stimuler les différentes filières
  • Favoriser et augmenter la consommation des bioénergies
La feuille de route
Les principales mesures
  • Coordonner les actions des différents acteurs
  • Maximiser les retombées des investissements publics et privés
  • Structurer, améliorer et diffuser les connaissances liées à l’ensemble de la chaîne d’innovation
La feuille de route

Un leadership inspirant : l’exemplarité de l’État

C’est en agissant lui-même de façon exemplaire et en encourageant les municipalités à adopter leurs propres initiatives que l’État québécois tracera la voie de la transition énergétique. Il l’incarnera dans chacune de ses actions en priorisant l’utilisation de l’énergie renouvelable dans sa culture organisationnelle et en étant à l’avant-garde des bonnes pratiques en matière de gestion de l’énergie.

Les Premières Nations

Les Premières Nations se mobilisent, avec tous les acteurs, autour des enjeux énergétiques. Le plan directeur jette les bases d’une collaboration pour mettre en œuvre des mesures qui sont adaptées à leurs besoins et améliorent le bien-être de leurs communautés.

Les éléments de réussite du plan directeur

  • Une réglementation flexible et efficace
  • Un financement optimisé et diversifié
  • Un soutien à l’innovation, au développement et au partage de connaissances
  • Des actions pour sensibiliser, promouvoir, éduquer
  • Une offre de service concertée et améliorée
  • Une vision et une gouvernance renforcées

Les fondements du plan directeur

Il est ancré dans le contexte socioéconomique, énergétique et environnemental québécois

Le plan tient compte à la fois de l’important potentiel d’énergies renouvelables du Québec et de la présence d’industries énergivores. Il a pour but d’améliorer la qualité de vie des citoyens et la protection de l’environnement tout en favorisant un développement socioéconomique optimal.  

Il balise la transition énergétique

Le gouvernement trace le chemin et indique la destination pour chacun des secteurs. Son plan directeur rythme la marche avec les mesures appropriées pour que le Québec atteigne ses cibles énergétiques.

Il est progressif et prospectif

La période 2018-2023 servira à préparer les plans directeurs qui suivront et à travailler sur des solutions innovantes pour atteindre les prochaines cibles.

Il est irréversible

En 2023, pour la première fois, plus de la moitié des besoins énergétiques du Québec seront comblés par des sources d’énergie renouvelable. Il s’agit d’un point de non-retour dans la transition énergétique du Québec qui doit permettre d’éliminer progressivement le pétrole de son bilan énergétique d’ici 2050.     

Il favorise le consensus et conjugue les forces

Ce plan, qui résulte d’un processus de concertation entre Transition énergétique Québec, les ministères et organismes gouvernementaux et les distributeurs d’énergie, découle d’une vaste consultation publique et requiert la participation active de tous les acteurs engagés dans la transition énergétique.

Vision 2030

Dans la poursuite de sa transition énergétique, grâce à son génie et à des comportements responsables, le Québec aura franchi en 2030 le cap où son énergie renouvelable répondra à la grande majorité de ses besoins et sera en mesure de fournir des solutions aux régions du monde en quête d’énergies vertes. Ce faisant, il répondra aux objectifs de décarbonisation de son économie.

La transition énergétique

La transition énergétique correspond à l’abandon progressif de l’énergie produite à partir de combustibles fossiles en faveur des diverses formes d’énergie renouvelable.

Elle correspond également à des changements de comportements, dans le but d’éliminer la surconsommation et le gaspillage d’énergie et à l’émergence d’une culture de l’efficacité énergétique.

Partager cette page